« Les bastides des Pyrénées-Atlantiques, hier et aujourd’hui »

Livre Monhélios

L’histoire des bastides est mise en regard avec les défis que doit relever l’aménagement du territoire. L’heure vient où il faut préserver notre espace agricole. Économes en espace, les bastides ont-elle un secret à nous transmettre ? Peut-on aujourd’hui construire à nouveau selon cette philosophie ? Le livre accueille une iconographie originale de qualité, dont les photos aériennes des 14 bastides.

80p., dir. J.-P. Valois, Monhélios, Pau, nov. 2010 (29€).

Disponible en librairie ou sur le site de l’éditeur Monhélios.


« Nouveaux regards sur le patrimoine médiéval de Gascogne »

Livre Nouveaux Regards

Du  XIe au début du XIVe siècle, une importante évolution de la société modifie durablement le paysage. Non, le Moyen Âge, ce n’est pas seulement les églises et les châteaux !

Benoît Cursente et Anne Berdoy nous invitent à tourner le regard sur d’autres éléments de ce patrimoine :

  Nouveaux_regards_Gascogne_2014_Benoit_Cursente-p11-26.pdf (3,5 MiB, 161 hits)

  Nouveaux_regards_Gascogne_2014_Anne-Berdoy-p27-37.pdf (3,9 MiB, 155 hits)

Mieux comprendre le paysage, c’est aussi deviner, avec Dominique Bidot-Germa, les logiques qui ont prévalu dans le passé. La géopolitique mêlait alors différents aspects, notamment des stratégies territoriales… ou des conflits de personne :

  Nouveaux_regards_Gascogne_2014_Dominique-Bidot-Germa-p41-58.pdf (2,4 MiB, 175 hits)

Ces logiques de territoire ont influencé la répartition des sites et monuments visibles aujourd’hui, telle que celle des bastides :

  Nouveaux_regards_Gascogne_2014_Jean-Paul-Valois-p59-67.pdf (7,9 MiB, 131 hits)

Pour mieux déchiffrer cette organisation du paysage, la cartographie peut aider l’historien. Ses évolutions  sont expliquées dans un langage accessible à tous, en partant de l’antique période des cartes dites ‘portulans‘ (contemporaines des bastides), jusqu’aux programmes modernes de type ‘SIG’.

  Nouveaux_regards_Gascogne_2014_Jean-Paul_Valois-p71-80.pdf (2,0 MiB, 134 hits)

Un travail sur les castelnaux des Landes est rapporté par Hélène Mousset et montre des résultats  plus élaborés d’utilisation de la cartographie au service de l’histoire :

  Nouveaux_regards_Gascogne_2014_Helene-Mousset-p81-90.pdf (1,3 MiB, 137 hits)

À une autre échelle, la maquette en bois d’une bastide a été réalisée par le Centre Départemental de Documentation Pédagogique et est utilisée en collèges et lycées :

  Nouveaux_regards_Gascogne_2014_Jean-Pierre-Giardi-p91-92.pdf (302,8 KiB, 130 hits)

Édité par les Amis de Nay et de la Batbielle, le livre est épuisé, nous remercions cette association de nous autoriser la mise en ligne des textes.


Les bastides et le patrimoine du Béarn

Invité par ses ex-collègues en février 2015, Jean-Paul Valois situe ici les bastides dans le patrimoine béarnais. S’adressant à un public non familier de l’histoire et du patrimoine, il explique les différentes facettes du phénomène bastides en montrant les analogies avec le monde actuel, en matière d’aménagement du territoire ou d’impôts par exemple. Les bastides sont variées : ports viticoles au nord de l’Aquitaine, centre de développement agraires, en lien avec des conflits de société, au sud. L’auteur donne enfin des indications sur les maisons que nous y observons aujourd’hui : les façades et leurs portes montrent des évolutions depuis le 16e encore épris de gothique, avant que les références à l’antiquité ne se généralisent. La Révolution industrielle au 19e siècle modifie radicalement l’aspect des portes.

Texte de l’article (avec l’aimable autorisation de l’APETRA., Association des Pétroliers d’Aquitaine – format des images adapté au téléchargement):

  Valois_JP_2015-_Bastides-APETRA_cond.pdf (1,4 MiB, 152 hits)


Article de revue, public spécialisé

Les bastides des Pyrénées-Atlantiques : approche morphologique et contexte historique

Jean-Paul Valois, Revue de Pau et du Béarn, 38, 2011, pp 115-142. Ed. S.S.L.A. Pau Béarn.

Résumé de l’article : Les bastides font partie des villes neuves créées au Moyen-Age, celles étudiées ont été créées entre 1280 et 1350 principalement dans la vicomté de Béarn. Une approche qualitative prend en compte la forme générale du plan, la disposition des parcelles et la localisation de l’église. Une méthode quantitative est proposée, elle prend en compte les dimensions de la place et des lots à bâtir et s’avère complémentaire. Les observations mettent en évidence des bastides précoces pour le Béarn (1280-1292), où la place est absente ou réduite. A partir de 1300 – dans la série étudiée – apparaissent les places de grandes dimensions (plus de 100 arases), elles sont d’abord rectangulaires. Après 1308, un plan différent est adopté, organisé autour d’une place carrée, dont l’analyse quantitative souligne l’homogénéité. Les observations sont confrontées à l’histoire de la principauté.

Texte de l’article  (avec l’aimable autorisation de la S.S.L.A.) :

  Valois-JP-Revue-Pau-Bearn-2012-p115-142.pdf (764,9 KiB, 150 hits)