Histoire

  • Fondée en 1335 par le vicomte de Foix-Béarn Gaston II.
  • Située à la frontière de la Bigorre, sur une voie utilisée notamment par les transhumances. Sa création empiète sur les terrains d’Asson et renforce l’implantation vicomtale à l’est du Béarn.
  • Construit au 15e s. comme lieu de pèlerinage, le sanctuaire de Bétharram est reconstruit au 17e s. après les guerres de Religion. Un chemin de croix est établi aux 17 et 18e et reconstruit après la Révolution. Le pont en pierre date de 1687 : le pèlerinage est l’un des plus fréquentés du Royaume sous l’Ancien Régime. Le séminaire est fondé en 1808. Une chapelle est dédiée au Bienheureux Michel Garicoïtz, fondateur de la congrégation des prêtres du Sacré-Cœur de Bétharram.
Lestelle-Bétharram, le sanctuaire

Le sanctuaire du 17e siècle : l’efflorescence de l’art baroque.

Situation, plan

  • Bastide établie en vallée, mais en surélévation (édifiée initialement près du gave, l’église a été emportée par la crue de 1678 et rebâtie au bord de la place).
  • Rues orthogonales et place carrée entre deux voies s’écartant en fuseau.
  • De hauts remblais entouraient la bastide assuraient la défense.


Le plan montre la grande place carrée (en jaune) et le réseau d’ilots de mêmes dimensions que la place, formant un damier régulier, ici allongé le long d’une voie de communication majeure et s’écartant de la zone inondable au bord du gave.

Les +

La présence des sanctuaires de Bétharram, du Calvaire (1621) et du Chemin de Croix extérieur (1841) ainsi que du pont (1687), tous classés M.H.

Lestelle-Bétharram, le pont vieux

Lestelle, le pont vieux est daté de 1687.

De nos jours

  • Lestelle-Bétharram est située à l’est du département, à 25km au sud-est de Pau.
  • Nombre d’habitants : 986 (données 2014).

À voir – à faire

  • Église Saint-Jean-Baptiste (17e s.) et sa décoration intérieure dont un retable baroque 18e s., classé M.H.
  • Sanctuaire de Bétharram (17e s.), chef d’œuvre de l’art baroque en Béarn : façade néo-classique (1650), chapelles ornées à l’extrême (décors peints, retables, buffet d’orgue…), orgue de 1698. Chapelle Saint-Michel Garicoïtz (1928), inscrite M.H. Musée.
  • Pont de 1687 (classé M.H.).
  • Les maisons et leurs décorations dont la maison Gervine (1560) à l’angle de la place (encadrement à accolade de la porte, fenêtre à meneaux), et les encadrements de porte (18-19e s.). Au hasard des rues : encadrements du 18-19e avec décorations variées : fleurs, bonnet phrygien, oiseaux, cœurs, étoiles ; voir notamment l’ancien presbytère (actuelle mairie). Heurtoirs des portes en fer forgé ou en fonte.
Maison Gervine à Lestelle-Bétharram

Lestelle, la maison Gervine (16e siècle), ses encadrements à accolade et fenêtres à meneaux.

À proximité

  • Grottes de Betharram.
  • Montaut, Nay.
  • Lourdes, sa grotte et son château.

Événements

  • Juin : fête patronale de la Saint-Jean.
  • Sept. : Courses pédestres en montagne « La Corruda », fête de la Sainte-Croix à Bétharram.

En savoir plus

Dépliants disponibles à la mairie et à l’Office de Tourisme (antenne ouverte sur la place en été)
Site de Lestelle-Bétharram

  Flyer et circuit visite de Lestelle-Bétharram (564,8 KiB, 151 hits)

Coordonnées

Mairie
Tél : 05 59 61 93 59
Office de Tourisme
Tél : 05 59 13 94 99