Histoire

  • Situé dans le Vic-Bilh, coeur historique de la vicomté de Béarn, Garlin a de longue date occupé une place stratégique. Au Moyen Âge s’y croisent une voie de transhumance reliant Saint-Pé-de-Marsan à Saint-Pé-de-Bigorre – le Cami de Sen Pé – et l’ancienne voie romaine reliant Lescar à Aire-sur-l’Adour.
  • La bastide est fondée en 1302 par la vicomtesse de Béarn Marguerite pour consolider sa position dans la zone frontière. Le parti anglais prétend que la bastide a été construite sur la terre du duché d’Aquitaine, alors sous leur obédience, ce qui est ensuite reconnu inexact par les enquêteurs d’Édouard II.
  • Au 16e s., c’est un centre protestant actif. Un couvent des Capucins au 17e s. témoigne des efforts de reconquête du catholicisme.
Garlin, marie, château de Hiton

Cette demeure construite au 17e et 18e siècles accueille la mairie. Elle soit son origine à Hiton de Conchez, huguenot anobli en 1591 sous Henri IV.

Situation, plan

L’optique défensive explique la situation en butte. La place reste de petite dimension, mais toutefois un peu plus grande que dans les bastides béarnaises antérieures. Située près de la frontière anglaise, la bastide est renforcée par une palissade, un fossé et un remblai. Des portes sont construites : la première près de l’actuelle église, au sud de la rue principale carrere aforade, ouvrant sur le marché aux bestiaux extérieur, le marcadieu ; la seconde à l’extrémité de la rue Victor Lefranc ; la troisième au nord-est au débouché sur la route d’Aire-sur-l’Adour. Un gardien des portes (Pé porter, Pierre le portier) est mentionné en 1385.

Les +

Fief de la tradition taurine landaise et espagnole (arènes).

De nos jours

  • Village situé dans une zone rurale (1440 habitants).
  • Sa position au nord du département près des deux principaux axes routier et autoroutier nord-sud en fait une Porte du Béarn.

À voir – à faire

  • Château de Hiton (17e et 18e s.), actuelle mairie : fontaine intérieure et boiseries Louis XIV. Parc municipal arboré.
  • Ancien couvent des Capucins (fin 17e début 18e).
  • Maisons du 18-19e s., variété d’encadrements de portes et de heurtoirs : notamment rue Victor Lefranc, alternance d’encadrements 17e (par ex. date 1677) ou 18e en grès et 19e en calcaire. Cyberbase rue Gambetta : encadrements en grès (1835), belle grille en fer forgé avec figurine (cf. photo ci-dessous).
  • ‘L’Arasclet’, musée des Vieux Outils (objets à partir du 17e)
  • Église néo-gothique 19e s.
  • Panorama sur le Vic-Bilh et les Pyrénées.
  • Maison Saint-Pierre, ancien hôpital militaire (19e s., médiathèque).
  • La Halle de Garlin : ancienne halle réhabilitée, salle d’exposition et de spectacle. Fresque murale du poète garlinois Robert Laffitte-Houssat.
  • CinéGarlin, cinéma associatif, ouvert du mardi au dimanche
  • Tour’hist, association de randonneurs.
Heurtoirs en fonte à Garlin

Deux heurtoirs témoins des productions en fonte du 19e siècle.

À proximité

  • Arzacq, Aire-sur-l’Adour.
  • Châteaux de Mascaraàs, Arricau-Bordes Portet, Vialer.
  • Églises romanes de Aubous,Diusse, Taron et Sévignacq.
  • Architecture béarnaise du village de Conchez-de-Béarn.

Événements

  • Mars – Avril : carnaval, concert, festival ‘Cultur’America’, Ciné-concert, Fêtes de Printemps avec une course landaise (vaches) et novillada (jeunes taureaux).
  • Juin : Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins à l’Arasclet.
  • Juillet (week-end, du vendredi au lundi) : fêtes locales avec marché du terroir, fête foraine, novillada, course landaise, concerts de rue et bandas, feu d’artifice.
  • Août : concert « L’Arène part en live » avec les Amis de la Zik.
  • Septembre : Journées Européennes du Patrimoine à l’Arasclet.

En savoir plus

Dépliant avec plan du village disponible en mairie.
Site de Garlin
Site de la C.C. du canton de Garlin
Site du Syndicat mixte du tourisme de Lembeye et Garlin

  Flyer et circuit visite de Garlin (605,5 KiB, 164 hits)

Coordonnées

Mairie
Tél : 05 59 04 70 09
Syndicat Mixte du Tourisme des cantons de Lembeye et de Garlin
Tél : 05 59 68 28 78