Des actions variées !

La valorisation de notre patrimoine nous conduit à intervenir selon différents axes : mieux connaître et comprendre l’histoire de nos bastides, mais aussi susciter l’intérêt sur ce patrimoine à travers des animations touristiques ou pédagogiques. Bien évidemment le patrimoine ne peut rester vivant que s’il est entretenu et si les villages sont dynamiques.


L’histoire vivante

Nous maintenons une concertation étroite avec les spécialistes locaux et les universitaires (voir par exemple la section Conférences). C’est la condition pour vous offrir une information de qualité.

L’histoire évolue, au fil des interprétations nouvelles et des découvertes de documents ; la vision du Moyen Age n’est plus celle d’une période obscure de mille ans pendant laquelle il ne se passe pas grand-chose.

L’apparition des bastides est un indice d’une société vivante, d’un boom économique et démographique, qui s’est accompagné d’inventions techniques et de mutations sociales. Vous aurez plaisir à partager nos découvertes au fil de ce site dans les sections Ce qu’est une bastide ou Publications.

Notre démarche implique donc de ne pas considérer les bastides isolément, d’où l’importance que nous attachons à des journées d’études, rassemblant les amateurs d’histoire de tous horizons du département : voir la section Journées d’études.


Animation touristique

bastide-panneau

Proposer les sites à la visite, c’est d’abord les munir d’une signalétique, adoptée dès 2007.

La collaboration avec le Comité Départemental du Tourisme (CDT Béarn Pays basque) permet de relayer les informations et manifestations.

Plusieurs de nos communes participent régulièrement aux Journées Européennes du Patrimoine en septembre, vous proposent des visites guidées en été, ou sur demande pour des groupes.


L’entretien et la réhabilitation des sites

La reconnaissance des associations départementales par la Région Aquitaine a conduit celle-ci à ouvrir des lignes de crédit spécifiques à partir de 2009, compte tenu des difficultés particulières pour valoriser ce patrimoine. A titre d’exemple, dans la tranche 2010/2012, les travaux menés par 5 communes pour réhabiliter leurs places se sont traduits par un montant de travaux de 1,7 millions d’euro.Le Conseil général a également subventionné ces travaux.

En 2011, une exposition sur les places retrace l’aventure qu’a constitué dans notre département l’émergence de cette place centrale, et explique les travaux ainsi réalisés (voir dans la page Journées d’études).

places-renovees

Les places rénovées en 2010-2012, de g. à dr. : Navarrenx, La Bastide Clairence, Rébénacq.


L’action pédagogique

Maquette de bastide en bois réalisée par le lycée de Coarraze.

Maquette de bastide en bois (CDDP 64)

En 2010/11, Bastides 64 a collaboré avec le CDDP 64 (Centre Départemental de Documentation Pédagogique) pour la réalisation d’une valise comportant des fiches atelier à utiliser en classe et une maquette de bastide. La maquette a été réalisée par le lycée technique de Coarraze, les fiches pédagogiques par des enseignants des classes concernées, avec l’appui du CAUE (Christian Bouché) et d’un expert en histoire médiévale (Benoît Cursente).

Réalisée par des enseignants et pour des enseignants, ce matériel d’initiation au Moyen Age circule dans les écoles et collèges du département à la diligence du CDDP.


L’animation culturelle

Les marches « Rando-bastides »

Rando-bastides

Les marcheurs à Rébénacq puis en direction de Gan en octobre 2015.

Les rando-bastides sont des marches sans esprit de compétition, donc à caractère familial, organisées par deux bastides voisines, avec l’appui d’associations locales. Une quinzaine de km sont à parcourir, des points ravitaillement sont assurés, ainsi qu’un buffet à l’arrivée. Les marches répondent à un besoin d’exercice physique et surtout de convivialité : on marche par groupe en causant. Elles y joignent le plaisir de découvrir un patrimoine ou simplement des paysages méconnus du plus grand nombre.

Quelques explications rapides sont données sur les bastides, ou un petit livret est remis : les visites de villages spécifiques peuvent ensuite prendre le relais. En revanche les rando-bastides drainent un public large, de 30 à près de 180 personnes selon les lieux en 2014 et 2015.

Exemples : Rébénacq-Gan, Bruges-Montaut via Lestelle, circuits autour d’Arzacq, Navarrenx-Vielleségure

Le Festival de chant « Bastides enchantées »

Moundeils, en concert

Le groupe Moundeilhs en concert à Rébénacq le 14 août 2015.

Faire se rencontrer chœurs basques et béarnais dans une compétition amicale, tel est le thème du Festival ‘Bastides enchantées’ qui a eu lieu en été 2015. Dans 5 bastides, un vote du public à l’issue du concert a sélectionné 5 choeurs qui sont venus donner le meilleur d’eux-mêmes lors de la finale à Navarrenx le 30 août. Le public a répondu présent, avec souvent 100 à 400 personnes dans les villages pour les concerts de présélection. Le patrimoine est aussi immatériel.